Les 5 compétences-clés pour trouver un job dans le marketing digital

Qu’on cherche notre premier job ou une reconversion, l’eldorado du digital et ses perspectives d’embauche font tourner bien des têtes. Mais êtes-vous sûr(e) d’avoir les compétences métier recherchées sur le marché ?

En pleine expansion, l’industrie digitale a en effet besoin de profils confirmés issus de la communication et du marketing traditionnels, alors qu’en parallèle tous les autres secteurs de l’économie doivent digitaliser leurs plans marketing pour booster leur développement… L’heure est donc idéale pour trouver un emploi dans le marketing digital : selon les perspectives de l’APEC, jusqu’à 80 000 postes pourraient êtes créés sur ces profils en 2016, et d’après l’étude salariale de Robert Half Technologie, les responsables en marketing digital feront partie des mieux rémunérés (65 K€ par an).

Diplôme Digital Marketing Manager - IONISx

Mais comment démontrer à de potentiels employeurs que vous avez les meilleures cartes en main pour développer leur visibilité et leurs profits ? Voici LA liste des compétences qu’ils vont regarder en premier :

1 – Professionnalisez votre approche des réseaux et supports digitaux

Professionnalisez votre rapport aux réseaux et supports digitaux - IONISx

Tablette, mobile, réseaux sociaux : vous les connaissez sur le bout des doigts depuis des années, et vous avez parfois développé une connaissance encyclopédique de toutes leurs spécificités : comment ils fonctionnent, quelles sont les dernières tendances… Mauvaise nouvelle : on s’en fiche ! Tout ce qui intéresse vos futurs employeurs, c’est votre capacité à exploiter ces outils de concert dans un vrai planning stratégique. Avoir 5 000 Facebook friends ne fera pas de vous un(e) community manager, posséder un smartphone dernier cri ne vous transformera pas en cador du responsive design, et tenir un blog ne veut pas dire que vous maîtrisez la rédaction web. Il vous faut donc redécouvrir tous ces éléments familiers avec un œil nouveau, orienté « profits », en vous posant les bonnes questions : où et avec quels types de contenus, ou brand content, les marques investissent ? Comment est-ce que moi, mes proches, et le monde entier choisissons, réservons, achetons des produits sur les supports digitaux ? Si vous avez la sensation que le coin d’un voile commence à se lever, vous êtes sur la bonne voie.

2 – Développez votre culture stratégique du digital

Développez votre culture stratégique du digital - IONISx

Dès le projet de mise à niveau de vos compétences, vous devez envisager votre évolution sur le long-terme afin de ne pas être enfermé dans un seul domaine opérationnel. Pour libérer tout votre potentiel, rien de tel qu’une connaissance approfondie des enjeux stratégiques du web : développez votre culture de l’innovation en découvrant le parcours de start-ups issues du monde entier (pas seulement de la Silicon Valley !), les témoignages et les visions des hommes et des femmes qui les ont créées. Apprenez à considérer le web mondial avec une approche sociale, voire anthropologique, et pas seulement technique : quels sont les enjeux politiques de ces évolutions ? Dans le même esprit, apprenez à mettre en perspective la communication digitale par rapport aux médias offline, pour avoir une vision à 360° du métier de communicant.

3 – Communiquer c’est bien, savoir vendre c’est mieux

Communiquer c'est bien, savoir vendre c'est mieux - IONISx

C’est bien connu, depuis l’avènement d’Internet tout se sait, tout se voit… mais ce qui importe le plus pour un marketeur, c’est que tout se mesure ! Le web, c’est le royaume des analytics, des KPIs (Key Performance Indicator), et du ROI (Return On Investment) maximisé. Les meilleurs responsables du marketing digital connaissent les règles du Search Marketing, le SEO (référencement naturel) et le SEA (publicité sur les moteurs de recherche) sur le bout des doigts, ainsi que les bonnes pratiques du Growth Hacking (littéralement le « piratage de croissance »).  Exemple concret : rendre l’utilisation d’un service plus ludique et gratifiante avec la gamification. Par rapport au marketing classique, l’impact de vos campagnes est disponible en quelques heures ou quelques jours, alors à vous de savoir faire les choix les plus rentables.

4 – Découvrez le véritable esprit start-up

4 - Découvrez le véritable esprit start-up

Vous pensez que le start-up, c’est d’employer 15 000 anglicismes à la minute et de venir travailler en baskets fluo ? OK, il y’a sans doute un peu de ça, mais l’essentiel est ailleurs : le véritable esprit start-up, c’est le goût du travail bien fait et la curiosité pour les besoins du public. Dans toutes les success-stories du digital vous retrouverez cette même passion du service, cette envie d’aller chercher l’utilisateur et de trouver le meilleur moyen de le séduire, pour qu’il devienne enfin un client. Le goût de l’innovation business et de l’aventure entrepreneuriale, cela s’apprend. Savoir établir un business plan solide et qui respecte les principes de la comptabilité, maîtriser les bases du droit de la propriété intellectuelle (fondamental pour protéger vos innovations), toutes ces qualités sont peut-être moins sexy sur le papier qu’un coucher de soleil à Palo Alto mais elles feront la différence sur votre CV.

5 – Prouvez-leur que vous êtes un manager dans l’âme

Manager.png

Paradoxalement, le piège à éviter quand on cherche un nouvel emploi dans le digital, c’est d’avoir l’air… TROP digital. Quelque soit le secteur d’activité, évoluer dans un service marketing digital demande ces fameuses soft skills que les recruteurs s’arrachent : savoir organiser un projet de A à Z en se dotant des méthodes Agile et Scrum, manager des collaborateurs (techniques, commerciaux, administratifs…) sur un dossier transversal, diriger efficacement les travaux confiés à des prestataires (conception de sites web, communication offline, etc.) : ces compétences rassureront les employeurs sur vos capacités à vous intégrer en douceur et à mener vos missions d’une manière rentable. Pour des postes à fortes responsabilités, connaître les fondamentaux de la gestion des ressources humaines et du droit du travail peut aussi être un vrai plus.

Vous avez envie de vous approprier ces 5 compétences clés, ou besoin de les mettre à niveau pour trouver le job de vos rêves ? Découvrez le diplôme 100% en ligne « Digital Marketing Manager » (titre RNCP niveau 1/bac+5) et donnez un élan digital à votre carrière.

 

Diplôme Digital Marketing Manager - IONISx

Et d’après vous, quelles sont les top compétences qui manquent à cette liste ? Faites vos suggestions et remarques dans la section commentaires ci-dessous.

Formation certifiante "Search Marketing" - IONISx

Le « search marketing » : des compétences au cœur de votre développement e-business

Tout le monde sait qu’Internet est devenu incontournable dans le développement de n’importe quelle activité commerciale… mais disposer d’un bon site web est loin de suffire, il faut encore y générer du trafic ! C’est tout l’objet d’une bonne stratégie en Search Marketing.

Le poids qu’a pris Google dans l’économie mondiale permet de mesurer l’ampleur du phénomène : en 2015, le marché mondial des liens commerciaux représentait 81 Milliards de $, dont près de 55% pour la seule plateforme Google AdWords. Et le marché français suit bien sûr le mouvement : en 2015, il a généré un chiffre d’affaires de 3,4 Milliards €, avec plus de 6% de croissance – la meilleure depuis 4 ans, jusqu’à représenter 27,7% des dépenses publicitaires tous médias confondus.

Pour tirer son épingle du jeu, il faut donc comprendre tous les mécanismes inhérents au référencement naturel mais aussi savoir choisir les investissements les plus efficaces. C’est sur ce point précis qu’une expertise éprouvée fait toute la différence.

Mélanie Mâge - Consultante experte en Search Marketing - IONISx

Mélanie Mâge, consultante experte en Search Marketing

Fondatrice du blog « Les Bridgets » (150 000 visiteurs uniques chaque mois), Mélanie Mâge est consultante en stratégie SEO (« search engine optimization », le sacro-saint référencement naturel sur les moteurs de recherche), SEA (Search Engine Advertisement, la publicité sur les mêmes moteurs de recherche), et plus généralement dans tout ce qui peut faire exploser la fréquentation et le taux de conversion (l’action attendue par le visiteur : remplissage d’un formulaire, achat…) d’un site web.

Panda, SEA et SEO sont sur un bateau

Vous pensez que le Panda est un pachyderme adepte de bambous et de Kung-Fu ? Vous êtes dans le vrai, mais c’est aussi le nom d’un des algorithmes utilisés par le robot de Google, le logiciel qui répertorie et classifie les pages de l’Internet mondial. Vous l’avez peut-être remarqué au début de l’année 2016, le moteur de recherche qui vampirise le marché (quasiment 95% des recherches !) a décidé de ne plus diffuser de publicités latérales, sur les côtés des résultats principaux. Il y’a donc désormais moins d’annonces publicitaires visibles. Est-ce que cela remet en cause tous les principes du Search Marketing ? Décryptage de Mélanie Mâge :

« Bien au contraire ! Désormais le référencement naturel est d’autant plus stratégique pour arriver sur la « page one » fatidique (la première page de résultats), et pour les liens sponsorisés, il va devenir incontournable de maîtriser les règles de Google Adwords sur le bout des doigts : choix des mots, mesure des enchères, analyse concurrentielle… »

 

Une formation pour tous les collaborateurs

Si tout le monde ne peut pas devenir un spécialiste, les règles d’or du Search Marketing doivent être comprises par l’ensemble des collaborateurs concernés par la conception des produits et leur commercialisation :

« Dans une petite structure par exemple, tout le monde doit comprendre les bases ! Parce que c’est l’intégralité des éléments d’une page Internet qui sera prise en compte par Google : appellation du produit, choix d’une URL concurrentielle, poids des visuels, pertinence des mots utilisés dans chaque description, placement des boutons « appel à l’action », etc. Si tous les services appliquent cette logique, votre site sera plus efficace, et vos bénéfices augmenteront. »

Mélanie nous éclaire aussi sur une autre particularité du Search Marketing : pourquoi cette spécialité comporte-t-elle autant d’anglicismes et d’acronymes, qui peuvent parfois rebuter les profanes ?

« Tout simplement parce que les pionniers de l’Internet commercial sont des Geeks, à commencer par les deux fondateurs de Google Larry Page et Sergueï Brin ! Les développeurs aiment gagner du temps et être efficaces, jusque dans leur manière de s’exprimer. Et puis ils sont aussi souvent américains, ou bilingues anglais, ce qui n’arrange évidemment pas la vie des débutants de France. Heureusement, tous ces sigles cachent des concepts très simples à comprendre, parce que nous les mettons en application chaque jour en tant qu’internaute. »

Nous voilà donc rassurés ! Plus aucune hésitation à avoir pour découvrir la formation entièrement en ligne de Mélanie Mâge, dotée d’une certification qui prouvera à des employeurs potentiels que vous êtes en mesure de développer efficacement une stratégie e-business.

Voir le cours