Le DIWO au service de la pédagogie inversée IONISx


Avec l’émergence du DIY « Do It Yourself » et du DIWO « Do It With Others », la pédagogie en classe inversée IONISx s’oriente vers une utilisation de ces outils pour la formation des apprenants en ligne et ingénieurs du groupe IONIS.

Le DIWO aujourd’hui

Penser les questions de l’intégration des technologies de pointe dans un environnement open-source mène très rapidement à la question de la collaboration à travers le DIY “Do It Yourself” et le DIWO « Do It With Others ».

Ces méthodes de travail collaboratif démystifient les technologies au travers d’un apprentissage par le « faire ». Ainsi donc, on pense à Manu Prakash qui a créé son « Foldscope » à 50 centimes et sa centrifugeuse médicale en papier (« paperfuge ») à 20 centimes. Ce chercheur de Stanford propose depuis plusieurs années des solutions simples, pratiques et inattendues pour s’attaquer aux enjeux majeurs de santé comme l’observation des parasites dans l’eau (voir Figure 1) ou à la centrifugation du sang. Le simple visionnage d’une de ses vidéos a un effet entrainant : s’il est en mesure de le faire, on se dit qu’on le peut également.

Capture d_écran 2018-01-16 à 10.36.11
Figure 1 Images observées grâce au « Foldscope » de Manu Prakash

Le DIWO et ses impacts pédagogiques

La synergie des concepts théoriques et de l’encadrement pratique épouse au plus près les schémas d’apprentissage organisationnel développés par Chris Argyris et Donald Schön[1]. Ces derniers ont développé une théorie de la pédagogie organisationnelle qui part des connaissances dites implicites acquises de manière théorique. Ces connaissances implicites fixent les objectifs visés et les moyens d’y parvenir en termes de travaux pratiques collaboratifs. Une fois ces objectifs fixés, l’apprenant pose une stratégie d’action et observe les écarts constatés entre objectifs et résultats obtenus. Deux effets pédagogiques en découlent. Premièrement, l’apprentissage en simple boucle de Argyris et Schön consiste, pour l’étudiant, à réévaluer la stratégie d’action pour atteindre son objectif. Deuxièmement, l’apprentissage en double boucle consiste, quant à lui, à remettre en cause les objectifs initiaux. Ces deux effets pédagogiques constituent le socle commun des apprentissages expérimentaux du DIWO en fab-lab.

[1] Chris Argyris, Donald A. Schön, Apprentissage organisationnel : Théorie, méthode, pratique, De Boeck Supérieur, 2001. ISBN : 9782744500398.

Le DIY et le DIWO au sein du groupe IONIS

Cette démarche de l’apprentissage par le « faire » révèle un enjeu pédagogique crucial qui nait de l’action de « fabriquer », de troquer la production standardisée d’objets à une fabrication individualisée, imaginative et innovante d’objets uniques. L’artisanat numérique émerge donc à travers les fab-labs ou les techshop au cours de cette troisième révolution industrielle.

Une pédagogie inversée épousant ces tendances de la fabrication en fab-lab ne peut que bénéficier aux étudiants du groupe IONIS. C’est dans cette optique que l’école d’ingénieurs ESME-Sudria a mis sur pied l’e-Smart Lab sur ses sites lillois et parisiens. Un formidable espace pour les makers Arduino et autres imprimeurs 3D.

Cet espace aborde un grand nombre de matières scientifiques par le faire et propose une pédagogie adaptée aux étudiants de premier comme de second cycle. Tous ces « savoir-faire » et ces innovations voient régulièrement émerger des projets kickstarters, des amorces de start-ups et autres maquettages à impact économique – en matière de design interactif par exemple -.

Capture d_écran 2018-01-16 à 10.37.42
Figure 2 Travail de groupe de type DIWO au fab-lab de l’ESME-Sudria

Les synergies IONISx pour le DIWO

C’est dans cette philosophie qu’IONISx se projette vers l’avenir en créant des liens entre savoirs théoriques, présents sur sa plateforme d’e-learning, et savoir-faire expérimental disponibles en fab-lab.

La création de passerelles entre les cours en-ligne IONISx et les fab-labs du groupe IONIS a pour objet d’aider les élèves-ingénieurs du groupe, ainsi que les apprenants en ligne, à s’approprier le savoir-faire indispensable au renforcement de leurs connaissances théoriques. La première étape de cette stratégie IONISx est de développer une bibliothèque de tutoriels vidéo et travaux pratiques à visées interdisciplinaires. Elle a débuté par un travail commun avec l’école Sup’Biotech à travers la captation et la diffusion de travaux pratiques en biologie moléculaire ainsi que le suivi prochain des travaux de biologie synthétique de l’équipe iGEM 2018. La seconde étape étant de lier ces tutoriels à un laboratoire de recherche pluridisciplinaire de type fab-lab où chacun pourra mettre en pratique, dans un lieu dédié, les savoirs théoriques acquis individuellement.

Article rédigé par Mehdi Hamamda, ingénieur pédagogique chez IONISx. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :