Le coaching, vu par une coach professionnelle : Ghislaine lepetit-de la Bigne nous parle de son métier.


Ghislaine Lepetit – de la Bigne est coach professionnelle depuis bientôt 12 ans.
Elle suit les apprenants de l’Exécutive MBA Epitech et ISG+EPITA pendant leur formation, et les aide dans l’expression de leurs talents et leur bien être professionnel.  Nous l’avons rencontré pour qu’elle nous livre sa vision du coaching.  

Capture d_écran 2017-12-26 à 12.33.06
Ghislaine Lepetit – de la Bigne, coach professionnelle

Comment êtes-vous devenue coach professionnelle ? 
Biologiste de formation, chercheur, docteur en sciences de la nutrition, j’ai évolué pendant 15 ans dans le monde de la gastronomie où je me suis formée au coaching pour accompagner à un changement de culture ces belles personnalités hautes en couleurs que sont les grands chefs de cuisine. Puis j’ai rebondi dans un autre univers avec tout autant de personnalités et d’énergie, celui de la création et du développement d’entreprises. Aujourd’hui, je suis supervisée et certifiée par l’International Coach Federation, et accumule 2000 heures d’expertise dans le coaching d’équipe, le coaching individuel et le coaching d’associé. 

Comment accompagnez-vous les apprenants de l’Executive MBA ?
Je prends soin de mettre en place un suivi bienveillant, intelligent, et professionnel.
De la bienveillance car j’ai toujours une grande admiration pour les talents que j’accompagne, nous travaillons en bonne intelligence et nous posons cela dès le 1er entretien. Il s’agit là de professionnalisme : poser le cadre, respecter l’écologie de la personne, l’aider à trouver ses réponses, ses solutions à partir de ses ressources propres et de ressources extérieures.
Ces entretiens durent une heure et ont lieu une fois par mois, durant toute la formation.

Quels sont les objectifs du coaching ?
J’accompagne particulièrement l’évolution des modes de management, la communication interpersonnelle, l’équilibre vie privée/vie professionnelle, et un sujet qui me tient à cœur : la valorisation des profils atypiques dans la prospérité de l’entreprise.
Au sein du MBA le coaching est destiné à favoriser le déploiement personnel et professionnel des participants, en résonance avec les enseignements et le relationnel propre à la pédagogie du MBA : rencontres, travail d’équipe…

Pourquoi est-ce important de mieux se connaître pour mieux manager ?
Je crois que c’est surtout facilitant. Le management évolue beaucoup.
L’important c’est de se connaître dans sa relation aux autres, de savoir se ressourcer, de connaître ses points forts, de faire confiance aux autres sur leurs points forts complémentaires.

Qu’est-ce que la Process Communication® ?
La Process Communication est modèle qui permet de découvrir et de comprendre sa propre personnalité et ce faisant la personnalité des autres. C’est aussi comme son nom l’indique un formidable outil de communication interpersonnelle.

Pourquoi l’utilisez-vous ?
C’est un modèle que j’utilise depuis que j’ai démarré le coaching car il est pragmatique : très rapidement utilisable pour mieux communiquer avec les autres et les comprendre, pour comprendre nos motivations, ce qui nous stresse, comment nous ressourcer.
C’est un modèle déposé et je suis coach référent Process Com® pour les différents EMBA

Quel est l’impact du coaching sur les apprenants de l’Executive MBA ?
Le coaching les aide à « grandir ». C’est un terme qu’ils aiment beaucoup utiliser dans les bilans. Concrètement les séances de coaching sont des moments de prise de recul et de prise de décision. Des moments où les apprenants développent leurs « savoir être » pour de nouveaux horizons professionnels.

Avez-vous un exemple de réussite à nous partager ?
J’aime parler de co-réussite lorsqu’au cours du coaching il y a un déclic, une prise de conscience, qui fait qu’il y a un avant et un après.

Ainsi l’exemple d’un apprenant qui avait particulièrement bien rebondi professionnellement tout au long du MBA jusqu’à décider de se mettre à son compte,  avec au départ un stress très important. Et là je me suis rendue compte qu’il avait zappé le réseau interne MBA, où il avait beaucoup à apporter. Nous avons fait une séance créative sur ce thème, il a joué le jeu, j’ai été époustouflée par la fulgurance ensuite des bénéfices en termes de partenariats et de développement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :