Contrôle de Gestion Avancé : interview de Laurent Pierandrei


Au mois de novembre, retrouvez parmi les nouveautés, la formation Contrôle de Gestion Avancé avec un expert comptable et docteur en Finance, Laurent Pierandrei. Il a exercé des responsabilités en management dans la banque d’investissement et dans des institutions internationales (notamment à la Commission Européenne et aux Nations Unies), dans les domaines de l’audit et du contrôle interne, de la gestion du risque et de l’ingénierie financière. Aujourd’hui, il conseille et forme à la finance, au contrôle de gestion et à l’ingénierie des risques les cadres des des banques, sociétés d’assurance et des entreprises de l’industrie ou des services.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet dont les derniers sont : 12 Cas de Finance, Editions Dunod (paru en juin 2014) et Risk Management, Editions Dunod (paru en juin 2015).

Controle-de-gestion-1920x270

  • Quelle est la place/le rôle du contrôle de gestion au sein d’un organisme public comme privé (entreprise, associations, collectivités locales, etc) ?

Aux cours des dernières décennies, toutes les organisations (privées, publiques ou associatives) ont été confrontées à une concurrence exacerbée par la mondialisation et à l’évolution des technologies, et n’ont cessé de se transformer. Les organisations sont devenues plus transversales, plus processuelles, plus innovantes et plus apprenantes.Les progrès réalisés dans les sciences et technologies de l’information ont fait croître les données de manière exponentielle. Nous sommes entrés dans l’économie numérique à l’ère du Big data. Quelles soient comptable, financière, ou extra comptable, environnementale, commerciale, technique … la data est devenue abondante et immédiatement disponible. La produire de manière fiable ne coûte plus rien. C’est l’exploiter au mieux qui est devenu le nouvel enjeu.

Les sciences du management ont également poussé très loin la rationalisation dans l’entreprise: avec les normes comptables, le contrôle budgétaire, l’ingénierie financière, les mathématiques appliquées à la gestion et les systèmes d’information. Tout cela a rendu les entreprises très efficaces.

Au cœur de cette mutation, le contrôle de gestion, à la fois stratégique et opérationnel est devenu indispensable. Il a trois rôles essentiels : la construction budgétaire et suivi des performances, la maîtrise des processus et des risques et l’aide à la mise en œuvre de la politique générale de l’entreprise.

Le contrôleur de gestion fournit à sa direction le résultat de ses analyses économiques et financières, nécessaires au pilotage opérationnel et stratégique de l’entreprise ou de la division à laquelle il est rattaché. Il accompagne le responsable opérationnel dans la gestion de l’activité et la prise de décision.

 

  •  À qui avez-vous pensé en créant et réalisant cette formation certifiante ?

Avant tout, au contrôleur de gestion … qu’il soit étudiant, stagiaire, junior ou cadre confirmé aspirant à la fonction. Son métier est devenu pluridisciplinaire. On lui donne d’ailleurs plusieurs titres dans l’entreprise : Contrôleur budgétaire, Contrôleur financier, Contrôleur de gestion central, Responsable du contrôle de gestion ou Analyste de gestion.

La fonction de contrôle de gestion évolue sous le poids des fluctuations économiques. Elle s’élargit, dépassant le contrôle comptable et budgétaire. Le contrôleur de gestion doit faire preuve de capacités anticipatrices quant aux résultats de l’entreprise, et en engageant les actions nécessaires, améliorer la performance de l’entreprise.

L’intégration des nouvelles normes internationales au sein des entreprises a placé le contrôleur de gestion en position de référent technique de ces évolutions. La prise en compte du développement durable au sein des entreprises a aussi un impact sur le métier de contrôleur de gestion. Une part de son activité est orientée désormais vers le reporting d’indicateurs extra-financiers. Comme les indicateurs sociaux et environnementaux dans le cadre de la RSE, ou les indicateurs d’éthiques en phase avec les chartes et codes de conduites prônés par l’entreprise.

Le contrôleur de gestion est un métier avec une grande part de relationnel. Il est en contact permanent avec les opérationnels mais tisse aussi des liens plus forts avec la direction générale. Le contrôleur de gestion est davantage partie prenante dans les décisions stratégiques. La volonté de mettre en place le contrôle de gestion de manière globale dans l’entreprise privilégie le travail en réseau et la relation collaborative à une relation hiérarchique forte.

Cette gestion participative permet une meilleure rationalisation des process (maîtrise des coûts, traitement prioritaire des risques importants, reporting), tout en permettant, par une meilleure adhésion, des contrôles mieux adaptés.

Face à tous ces enjeux et aux poids des responsabilités, le besoin de formation technique et la reconnaissance de compétence par une certification me semble devenus primordiaux.

 

  • Qu’est-ce qui distingue cette offre sur le contrôle de gestion de ce que l’on peut trouver actuellement ?

C’est la première formation en ligne certifiante sur le sujet en langue française. Cette offre est tout à la fois classique dans son contenu, et innovante dans la forme.

L’objet de ce parcours pédagogique est de former au mieux l’apprenant au contrôle de gestion, en approfondissant les fondamentaux et en faisant l’état de l’art des derniers développements dans cette discipline.

A la fin du parcours, il ressort avec une meilleure compréhension de l’organisation et des finalités du dispositif de contrôle de gestion dans l’entreprise.

Ce programme d’apprentissage se déroule en trois grandes parties : les méthodes de calcul des coûts, les processus de construction et contrôle budgétaires et les techniques de pilotage de la performance. Chacune des 24 notions abordée est abondamment illustrée d’exemples. Un fichier Excel reprenant l’intégralité des cas est systématiquement joint aux ressources. Il comprend les formules de calcul nécessaires à la pratique des notions abordées. Chaque cours se termine également par un quiz qui permet de tester les compétences acquises.

L’utilisation combinée de la vidéo, des liens vers les fichiers en ligne et de la procédure d’auto-évaluation rend l’apprentissage très efficace.

 

  • Que retirez-vous de votre expérience avec IONISx ?

Habitué depuis des années aux formations en face à face ou à la rédaction de cours de référence sous forme de livres ou autres supports écrits, la réalisation de ce SPOC au sein de l’équipe très professionnelle de IONISx m’a permis d’explorer une autre voie de transmission du savoir. Grâce à la puissance du média Internet, cette formation devrait toucher un public plus large, et rester évolutive de manière très rapide. Très complémentaire des moyens traditionnels de formation, je crois que cette forme d’expression est promue à un très bel avenir.

Pour retrouver sa formation, cliquez ici : Contrôle de Gestion Avancé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :